lundi, 20 septembre 2021|
 

Pendant la crise sanitaire, moto et scooter prennent leur revanche

Besoin de distanciation physique et de liberté de mouvement même dans un rayon contraint ? Pendant la pandémie de Covid-19, les deux-roues résistent bien mieux que les quatre-roues. Explications.

Pendant que les constructeurs automobiles se désespèrent, les marques de motos et de scooters entrevoient un avenir nettement plus serein. Le premier confinement du printemps a provoqué une bérézina comparable à celle des ventes de quatre-roues mais les immatriculations de deux-roues motorisés ont repris leur marche en avant dès juin et pratiquement rattrapé le terrain perdu, jusqu’en octobre. Globalement, depuis janvier, elles s’inscrivent en recul de 4 %, loin de la dégringolade (une baisse de 27 %) que subit l’automobile.

Cette meilleure résistance aux conséquences de la situation sanitaire tient à plusieurs facteurs.

La suite : ici



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Fédération Française des Motards en Colère de Loire Atlantique
Nous avons envoyé un questionnaire (il est ici) aux principaux candidats aux législatives dans le département. François De Rugy (député sortant EELV - 1ère circonscription) a répondu au questionnaire sur son site. Sa réponse est ici. Christophe Priou (député sortant UMP - 7ème circonscription) (...)
En savoir plus »