jeudi, 22 février 2024|

9 visiteurs en ce moment

 

ZFE du Grand Paris : ces patrons prendront le risque d’être verbalisés

La fin des véhicules classés Crit’Air 3 dans la zone à faible émission du Grand Paris, prévue dans quatre mois, est un véritable casse-tête pour les entrepreneurs à petits budgets. N’ayant pas les moyens de changer leurs véhicules, ils se résignent déjà à payer des procès-verbaux.

L’étau se resserre pour les chauffeurs de voitures. Après les véhicules non classés, les Crit’Air 5, les Crit’Air 4, ce sont les Crit’Air 3 qui vont être concernés par l’interdiction de rouler dans la zone à faibles émissions (ZFE) du Grand Paris. Le 1er juillet prochain, afin de limiter les émissions de gaz à effet de serre, ceux circulant avec la vignette Crit’Air 3 ne pourront plus accéder au périmètre situé à l’intérieur de l’A86. Mais pour certains entrepreneurs, remplacer les véhicules de chantier n’est pas envisageable.

Comme Farid Ali Cherif, patron d’une société du bâtiment effectuant des travaux dans toute l’Île-de-France. Il emploie 14 personnes et possède six camionnettes roulant au diesel, dont deux sont classées Crit’Air 3 et une Crit’Air 4. "Je remplace mes véhicules progressivement, mais je ne peux pas acheter tout d’un coup. Ces dernières années j’ai déjà changé trois de mes camionnettes pour des Crit’Air 2", explique-t-il dans les colonnes du Parisien ce mardi 28 février. "Ces achats représentent un coût conséquent et la banque ne suit pas. Elle n’a accepté un prêt que pour un seul véhicule."

Prolonger la lecture : Capital du 01/03/2023 par Inès Cussac

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Fédération Française des Motards en Colère de Loire Atlantique
Nous avons envoyé un questionnaire (il est ici) aux principaux candidats aux législatives dans le département. François De Rugy (député sortant EELV - 1ère circonscription) a répondu au questionnaire sur son site. Sa réponse est ici. Christophe Priou (député sortant UMP - 7ème circonscription) (...)
En savoir plus »