Accueil > La revue de presse

mercredi 15 mai 2019

Les voitures-radar privées débarquent en Bretagne et Pays de la Loire

Après une expérimentation d’un an en Normandie, le dispositif va prendre de l’ampleur. Dix-neuf véhicules sont annoncés en Bretagne et vingt en Pays de la Loire. Attention aux excès de vitesse !

Les voitures-radar, qui circulent déjà en Normandie, seront prochainement déployées en Bretagne et dans les Pays de la Loire. Six questions sur ces véhicules banalisés, chargé de traquer les conducteurs trop pressés.

C’est quoi ces voitures-radar privées ?
Depuis un an, l’État a confié à une société privée, Mobiom, la conduite de véhicules radar sur les routes de Normandie. Ces voitures banalisées font la chasse aux excès de vitesse. Elles doivent rouler sept jours sur sept, de jour comme de nuit, à raison de six à huit heures quotidiennes.

Les itinéraires comme le nombre de kilomètres à parcourir sont décidés, en amont, par la sécurité routière, en fonction des critères d’accidentalité locale. Les conducteurs des véhicules radar ignorent si leur voiture flashe, ainsi que le nombre de flashs effectués.

Voir en ligne : Ouest France du 11/05/19 par Yves-Marie Robin

Votre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Les commentaires

  • Depuis le mois d’avril 2018, des voitures radars capables de contrôler la vitesse en circulation ont été confiées à des chauffeurs privés. Ils flashent peu et la généralisation à l’ensemble du territoire ne semble plus d’actualité.
    On se doutait que les radars avec chauffeurs privés ne démarraient pas en trombe, le préfet de la Manche vient de donner confirmation que ces radars embarqués dans des voitures conduites par des agents privés ne flashent que très peu.

    Selon le préfet cité dans La Presse de la Manche ces radars embarqués ont relevé moins de 10 infractions par jour dans le département, soit 1760 infractions en six mois. Dans le détail, les voitures ont flashé 433 fois en janvier ; 382 en février puis encore moins en mars avec 258 crépitements. Serait-ce le signe que les Français sont de plus en plus exemplaires sur les routes de Cherbourg ou d’Avranches ? Loin de là, sur les quatre premiers mois de l’année, le nombre total d’excès de vitesse enregistrés dans le département a augmenté (+ 54 %), alors qu’un quart des radars fixes est hors-service.

    Le Parisien du 07/05/19