Accueil > FFMC Loire Atlantique

dimanche 1er septembre 2019

L’enfer est pavé de bonnes intentions et la route est pavée d’intentions dangereuses pour les 2RM - Saison 2019 Episode 8 : 17 juin 2019 Le Conseil Départemental 44 et le 80 km/h

70 km/h … 80 km/h …70 km/h … 80 km/h « RAPPEL » … 80 km/h !!!!
Pourquoi tant de ralentissement ?
Rouler ou stagner, là est la question en Loire-Atlantique !

Toutes ces questions dans le casque, nous avons interpelé par courrier M. Grosvalet, président du Conseil Départemental de la Loire-Atlantique et nous avons été reçus le 17 juin 2019 par M. Charrier (vice président en charge des mobilités) et deux techniciens en charge de la sécurité routière et de la voirie.

Les supports des échanges ont été notamment :
- Entre Vue et le pont de St-Nazaire, il y‘a 23 changements de vitesse (70 ou 80, mon compteur balance, lalala…), avec des zones à 70 km/h tellement longues et sans motifs de dangers (pas de hameau, pas de carrefour ou des carrefours avec une bonne visibilité …) que l’on s’y perd.
- Sur la D 723 entre Nantes et Angers, sur les parties à 3 voies le département de la Loire-Atlantique sous la houlette de son président, fait pire que M Edouard Philippe en neutralisant les zones de dépassement (2 voies) par des « 80 km/h RAPPEL » en lieu et place du 90 km/h prévu dans le code de la route depuis le 01 juillet 2018. D’ailleurs, ce 90 km/h est correctement appliqué dés l’entrée dans le Maine-et-Loire. Nous soulignons cette incohérence.

Alors pourquoi, pourquoi, pourquoi ????

Car il faut encore et toujours leur rappeler que :
- Le 80 km/h sans maintien du différentiel de vitesse avec les PL … c’est le danger assuré pour les 2RM
- Les zones à 70 km/h ne sont plus des marquages notables de danger par rapport au 80, alors si en plus elles font des kilomètres les conducteurs de VL doivent lutter contre la déconnexion du cerveau et la tentation du téléphone sous toutes ses formes … c’est le danger assuré pour les 2RM

Et bien sachez que c’est pour notre SECURITE ! Enfin celle des VL et un peu aussi celle des piétons qui veulent traverser.
M. Charrier, et nous le comprenons, ne veut pas être de nouveau confronté à la douleur de parents qui ont perdu une enfant fauchée sur le bord de la route par un chauffard avec délit de fuite. Mais pour autant faut-il faire un procès d’intention à charge contre tous les usagers du département … ?

Pour les RD à 3 voies, dont la D 723, les zones de dépassement sont selon les responsables départementaux trop courtes, donc autant les mettre à 80 « RAPPEL » et personne n’aura à dépasser … le 44 est un remake du pays des bisounours !
Nous avons du expliquer que lorsque l’on veut doubler, que l’on part généralement de moins de 80 km/h avec un mauvais rapport de boîte de vitesse, que l’on a le droit de le faire car devant ça roule à moins de 75, qu’il y a 2 voies bien dégagées et que derrière ça pousse, et bien on se lance … parfois à la queue leu leu pour profiter un max de l’opportunité. C’est à ça que servent les zones de dépassement et ça fonctionne bien si vous pouvez monter à 90 km/h. MAIS à 80 km/h « RAPPEL » le dépassement prend 3 plombes (surtout avec les régulateurs and co) et ça se finit en queue de poisson in extrémiste ou au finish sur la ligne continue.
Donc, pour notre sécurité, ils nous mettent en danger, surtout nous les non carrossés ! Nous risquons de finir plus que cabossés ! Il y a là une situation type de mauvaise gestion de l’homéostasie du risque. Mais savent-ils ce que c’est ?

Pour les sur-longueurs à 70 km/h, ils nous disent y réfléchir … à suivre ... en espérant qu’ils réfléchissent bien et que la solution à venir ne soit pas pire que la situation actuelle !

En mai 2018, M. Grosvalet nous avez affirmé être opposé à la mise en place de la limitation à 80 km/h pour deux raisons essentielles : la forme par décision unilatérale du Premier Ministre et le fond car la différence entre le 80 km/h et 70 km/h ne permettait pas au conducteur de saisir le passage en zone plus dangereuse. Pour lui, il fallait un différentiel de 20 km/h.
Aujourd’hui, M. Grosvalet est opposé à un retour au 90 km/h car selon les dires de nos interlocuteurs et contrairement à ce qui a été écrit dans la presse, pour lui c’est à l’Etat de prendre cette décision et non aux Conseils Départementaux à qui on a imposé le 80 km/h.
Une interrogation : la décision de laisser toutes les routes départementales à 80 km/h ; est-ce une décision unilatérale de M. Grosvalet ou une décision prise par les membres du Conseil Départemental de la Loire-Atlantique ?

Conclusion, comme l’annonce le thème de cet article … la route est pavée de « bonnes intentions » dont résultent moult dangers pour les 2RM. Tout excès (en plus ou en moins de sécurité) est source de déséquilibre donc de danger.

Nous ne pouvons que compter sur la lucidité de M. Charrier et des responsables techniques pour qu’ils sortent des modèles théoriques, pour se confronter à la réalité de leurs choix avant qu’un motard prenne de front une voiture en train de se rabattre dans l’urgence en fin de doublement !

Dossier à suivre ...

Denis Chaimbault et Pascale Boutet

Votre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)