vendredi, 21 juillet 2017|

5 visiteurs en ce moment

 

Le tatouage provisoire qui s’allume quand vous avez trop bu

Pour que des fêtards éméchés cessent de se prendre pour des pilotes, Divya Seshadri et Meghan D. O’Neill, deux étudiants de la Miami Ad School, ont créé le safe stamp (tampon de sureté). Soutenus dans leur démarche par Heineken, ils proposent que ce tatouage provisoire contenant une micro-puce soit fixé sur les mains ou les poignets des noceurs, à l’entrée des bars et des discothèques.
Cette puce développée à l’origine pour les diabétiques analyse leur niveau de sucre grâce à un simple contact avec leur peau et leur sueur. Safe stamp utilise le même mécanisme pour mesurer le taux d’alcool. S’il dépasse 0,8 gramme par litre de sang (la limite légale aux Etats-Unis), une petite LED bleue s’allume. Le safe stamp prévient ainsi le porteur et son entourage qu’il n’est plus en état de conduire. Chacune de ces puces ne coûte que quelques dollars à produire.

Vidéo sur le site source ici

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de Fédération Française des Motards en Colère de Loire Atlantique
Nous avons envoyé un questionnaire (il est ici) aux principaux candidats aux législatives dans le département. François De Rugy (député sortant EELV - 1ère circonscription) a répondu au questionnaire sur son site. Sa réponse est ici. Christophe Priou (député sortant UMP - 7ème circonscription) nous (...)
En savoir plus »