dimanche, 25 juin 2017|

1 visiteurs en ce moment

 

Nantes, ville rouge sang !

Dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 juin 2013, vers 0H30, un motard, père de famille, est décédé alors qu’il circulait boulevard de Longchamp à Nantes.
Selon les informations diffusées dans la presse locale, le motard a perdu le contrôle de sa moto suite au franchissement d’un ralentisseur. Pour être précis, il s’agit d’un plateau surélevé installé récemment.

Rappelons qu’un accident est souvent multi-factoriel.
Le plateau surélevé n’est peut être pas seul en cause dans ce drame, mais il a indéniablement joué un rôle de piège dans cet accident.
Si l’entrée du plateau surélevé n’appelle pas de critique particulière, la sortie est réellement brutale. Les nombreuses traces laissées par l’arrière des voitures sur le bitume en témoignent …
De plus, la nuit ou par temps pluvieux, la perception des reliefs est difficile. La FFMC 44 constate que l’éclairage de certains axes de Nantes a été réduit (rue Paul Bellamy par exemple). Il est difficile de croire qu’il s’agit d’une mesure de prévention routière !

La FFMC 44 avait intitulé l’action menée le 16 février dernier : « Nantes, ville rouge pour les motards ». Il s’agissait de dénoncer, une nouvelle fois, les infrastructures dangereuses pour les deux-roues motorisés, mises en place par Nantes Métropole (bourrelets et reliefs de tout type sur la chaussée, potelets métalliques sur les trottoirs, défaut d’entretien des chaussées, peintures au sol,…) et d’interpeller les élus en charge de ce dossier.
La FFMC 44 avait hélas raison ! Certaines infrastructures sont réellement dangereuses et tuent des usagers vulnérables.
Elles sont, paraît-il, développées dans le but de réduire la circulation automobile et de protéger les usagers du vélo. Cependant, ces derniers aussi peuvent également être victimes de ces infrastructures imposées pour leur protection !

En mettant en cause leur choix politique, notre action du 16 février avait fortement déplu aux élus.
La FFMC 44 rappelle que la peine de mort a été abolie et qu’un usager vulnérable ne doit pas mourir à cause d’une infrastructure mal conçue, inappropriée ou inutile. Qu’il ait ou pas commis une erreur de conduite.
Combien de victimes faudra-t-il pour que Nantes Métropole prenne enfin en compte les revendications légitimes et les propositions constructives faites par la FFMC 44 pour l’amélioration de la sécurité des usagers de deux-roues motorisés ?

La FFMC 44 est consciente des risques énormes que certains aménagements ineptes font courir aux usagers des deux-roues motorisés. Nous leur demandons d’être attentifs aux risques liés aux infrastructures ainsi qu’à l’état de la route, et de transmettre leurs alertes sur notre site.

Les motards de la FFMC 44, profondément attristés par ce dramatique accident, s’associent à la douleur de la famille de la victime.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de Fédération Française des Motards en Colère de Loire Atlantique
Nous avons envoyé un questionnaire (il est ici) aux principaux candidats aux législatives dans le département. François De Rugy (député sortant EELV - 1ère circonscription) a répondu au questionnaire sur son site. Sa réponse est ici. Christophe Priou (député sortant UMP - 7ème circonscription) nous (...)
En savoir plus »