dimanche, 20 août 2017|

2 visiteurs en ce moment

 

Mobilisation réussie contre le nouveau contrôle technique européen

Samedi 22 septembre, partout en France et en Europe, des milliers d’usagers européens de deux-roues motorisés (2RM) se sont mobilisés contre le dernier projet de réglementation des contrôles techniques périodiques des véhicules imaginé par la Commission Européenne, elle même inspirée par le lobby des contrôleurs techniques.

Ce futur CT européen consiste à augmenter la fréquence des visites techniques obligatoires des véhicules, à renforcer la sévérité des contrôles et à y soumettre les 2RM dans les 11 pays de l’Union où il n’y a pas de CT pour les motos. Ce projet est inspiré par DEKRA, grosse enseigne de contrôle technique en Europe, appâtée par un marché estimé à 1,5 milliard d’Euros rien qu’avec les 2RM. 

En France, une dizaine d’eurodéputés ont rencontré des délégations des antennes départementales de la FFMC venus les alerter sur cette nouvelle contrainte que rien ne justifie (moins de 1% des accidents de 2RM sont directement liés à l’état du véhicule selon le rapport MAIDS[1]).

Dans les grandes villes (et notamment à Paris aux portes du boulevard périphérique), les motards ont informé les automobilistes de cette surenchère réglementaire en leur distribuant des tracts. Des cortèges rassemblant les motards des départements de la petite couronne sont partis de l’esplanade du Château de Vincennes (75), de Porte d’Italie (91), Porte Maillot (78), … pour se rejoindre vers 17h place de l’Opéra. Des rassemblements de protestations se sont formés également devant des centres de contrôle technique exploités par DEKRA.

A Bruxelles, des cortèges de motards en provenance de Belgique, des Pays-Bas et de France ont fait jonction devant l’Atomium où plusieurs députés européens sont venus les rencontrer. Idem à Strasbourg où ont convergé des motards de tout l’Est de la France.

Simultanément, en Finlande, en Irlande et dans d’autres pays d’Europe se sont déroulées d’autres actions et manifestations de motards contre la « sécurité rentière ».

A Nantes, 20 000 tracts (en pièce jointe que vous pouvez diffuser) ont été distribués aux automobilistes dans 10 centres commerciaux de l’agglomération nantaise. Opération bien accueillie par les automobilistes qui pour la plupart découvraient que leur voiture risque d’être soumise à un contrôle technique tous les ans à partir de sa sixième année (mais aussi leur caravane et leur remorque !)

Puis, 6 façades de grandes enseignes de contrôle technique (2 DEKRA, 1 NORISKO - filiale de DEKRA, 2 SECURITEST et 1 AUTOSUR) ont été redécorées avec du papier toilette et de banderoles. Leur boite aux lettres ont été "plumées" (rempli de plumes) avec le message suivant : Les motards ne sont pas prêts à se faire plumer !".

Enfin, les motards ont convergés des 10 points de rassemblement vers la Préfecture. 700 motards y ont été comptabilisés ...

Remerciements à tous pour le bon déroulement de l’action et votre participation à la distribution de tracts.
Remerciements au militants de la FFMC 29 qui ont donné le coup-de-main sur les Leclerc Paridis et Atlantis.

Bientôt un lien avec toutes les photos.

L’article de Motomag est ici.

[1] http://www.maids-study.eu/

2 Messages

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de Fédération Française des Motards en Colère de Loire Atlantique
Nous avons envoyé un questionnaire (il est ici) aux principaux candidats aux législatives dans le département. François De Rugy (député sortant EELV - 1ère circonscription) a répondu au questionnaire sur son site. Sa réponse est ici. Christophe Priou (député sortant UMP - 7ème circonscription) nous (...)
En savoir plus »