dimanche, 25 juin 2017|

1 visiteurs en ce moment

 

La voie rapide … la plus lente de l’Ouest !

Depuis le début de la semaine dernière, la vitesse a été réduite de 110 à 90 km/h sur la RN 171 entre l’échangeur de la route bleue à Trignac et celui des Six-Croix à Donges ; soit une vingtaine de kilomètres sur la quatre voies reliant St-Nazaire à Nantes.

Mais pourquoi ?
C’est bien ce qu’aimeraient savoir les usagers de la route qui empruntent régulièrement cette voie. Car pour l’heure, la Préfecture de la Loire-Atlantique n’a toujours pas communiqué sur le sujet !

Mais pourquoi alors ?

Pour réduire l’accidentologie routière ?
Non, car les voies rapides ou les autoroutes sont les routes les plus sûres (4 à 7 fois moins dangereuses que les autres routes).
Par contre, limiter la vitesse sur ce type de voies provoquera une perte de vigilance, le non-respect des distances de sécurité, énervement, freinage brutal… et provoquera finalement des accidents.

Pour augmenter la rentabilité des contrôles radars ?
Oui, sûrement. De nombreux usagers de la route vont se faire piéger sur cette voie qui ne présente pas de danger particulier.
C’est d’ailleurs sur ce type de voies (les moins accidentogènes, rappelons-le) où est implanté la majorité des radars automatiques !

Pour masquer la lente dégradation du réseau routier faute d’entretien régulier ?
Il n’est pas rare de constater que le réseau routier national et départemental est en cours de dégradation. C’est lent, mais cela commence à devenir visible et même sur la voie rapide Nantes - Saint-Nazaire où des rainures, des nids-de-poules et des affaissements de chaussées sont en cours de formation.
L’entretien des infrastructures routières a été abandonné au profit d’une politique de sécurité routière spectacle et ... qui rapporte de l’argent à l’Etat.

Pour réduire les nuisances sonores pour le voisinage ?
Rappelons que sur la quasi-totalité de ces 20 kms, il n’y a pas d’habitations, voir une interdiction de construire.

Ou bien alors pour protéger la faune de proximité ?
Il y a bien longtemps que les animaux sont habitués aux passages des véhicules. Le passage de 110 à 90 km/h ne réduira pas le nombre de ragondins et de hérissons écrasés !

Pour qu’une politique de sécurité routière soit acceptée, il faut qu’elle soit acceptable.
Mais, encore faudrait ‘il qu’elle soit dévoilée !

Après le calamiteux épisode du Comité Interministériel de Sécurité Routière du 11 mai 2011 où plusieurs mesures controversées avaient été annoncées et l’incompréhension qui avait suivi (disparition des panneaux radars, gilet fluo pour les motards, …), il semblerait que la Préfecture de la Loire-Atlantique ait choisi la discrétion.
Ce n’est pas sûr que cela améliore vraiment la compréhension !

Le slogan de la Sécurité Routière est « Changeons »
La FFMC 44 affirme que c’est plutôt « Le changement dans la continuité … mais sans le dire »  !
C’est pour quand le volet formation, information, prévention et partage de la route ?

Voir aussi l’article de Ouest-France ici.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de Fédération Française des Motards en Colère de Loire Atlantique
Nous avons envoyé un questionnaire (il est ici) aux principaux candidats aux législatives dans le département. François De Rugy (député sortant EELV - 1ère circonscription) a répondu au questionnaire sur son site. Sa réponse est ici. Christophe Priou (député sortant UMP - 7ème circonscription) nous (...)
En savoir plus »