mercredi, 24 juillet 2024|

5 visites en ce moment

 

L’engagement associatif des Français au sein des territoires

Alsace, Ile-de-France, Pays de la Loire... Quelles sont les régions les plus engagées ?

Alors que la saison des Forums des associations est lancée, Crédit Mutuel Alliance Fédérale a souhaité en savoir davantage sur l’engagement associatif des Français. Quelles sont les régions les plus mobilisées ? Quelles sont les causes qui animent les Français ? Combien d’heures peuvent-ils y consacrer et avec quelles retombées positives pour ceux qui s’engagent ? Des questions, et bien d’autres encore, auxquelles répond notre enquête exclusive menée par Ipsos [1].

« Première banque à avoir adopté le statut d’entreprise à mission, Crédit Mutuel Alliance Fédérale a toujours démontré son engagement auprès des associations. Après avoir offert notre solution d’encaissement de cotisation Pay Asso et l’assurance responsabilité civile des dirigeants bénévoles aux associations culturelles, sportives et de loisirs, nous franchissons une étape supplémentaire avec notre offre solidaire. Les associations éligibles seront désormais exonérées à 100 % de tous les frais de fonctionnement liés à la gestion de leur compte [2]. A cette occasion, nous avons souhaité en savoir davantage sur ces acteurs du terrain. Constater que, partout dans les territoires l’engagement des Français ne connaît pas la crise des vocations malgré la hausse du coût de la vie conforte le bien-fondé de notre action. »

déclare Daniel Baal, directeur général de Crédit Mutuel Alliance Fédérale.

Les Pays de la Loire sur la première marche du podium de l’engagement associatif

Malgré la hausse du coût de la vie, l’engagement associatif des Français ne se dément pas comme le souligne notre enquête. Pas moins de 39 % des Français sont membres d’au moins une des 1,5 million d’associations présentes sur le territoire. Sur le podium des régions les plus engagées, on retrouve les Pays de la Loire (47 %), suivie par l’Ile-de-France (46 %) et l’Alsace (41 %).
Les structures sportives (47 %) et les associations artistiques, éducatives et environnementales (31 %) se retrouvent au sommet de ce classement puisqu’elles concernent plus de deux Français sur trois [3]. Dans le détail, les habitants des Pays de la Loire sont les plus nombreux à adhérer à une association
sportive (61%) loin devant les Normands (24 %).

L’engagement associatif des Français est au cœur de leur quotidien

Plus d’un membre d’une association sur deux (52 %) consacre plus de deux heures par semaine à ces activités. Ce volume atteint même plus d’une heure par jour en moyenne pour 5 % des adhérents ou bénévoles. Parmi les Français engagés, 22 % des Rhône-Alpins consacrent plus de cinq heures par semaine. Le niveau le plus élevé en France.

Les associations, pivot du dynamisme des territoires et du lien social pour les Français

Les activités des associations sont plébiscitées par huit Français sur dix (80 %). En effet, ils saluent autant leurs actions en faveur de la dynamique des territoires et du lien social que le rôle indispensable des bénévoles pour la cohésion sociale.
Bénéfique pour la société, l’engagement associatif profite pleinement à leurs adhérents et bénévoles. Il permet de conserver du lien social pour plus d’un membre sur deux (53 %), mais aussi de développer de nouvelles compétences (40 %) et même de devenir une meilleure personne (35 %).
Autre point saillant révélé dans l’enquête, 73 % des sondés jugent que l’engagement associatif n’est pas suffisamment considéré comme une expérience à part entière dans le monde professionnel.
Enfin, les Français estiment que les associations sont trop peu considérées par les pouvoirs publics (69 %) et qu’elles devraient être davantage intégrer dans leurs décisions (71 %).

Un engagement associatif qui ne connaît pas la crise des vocations partout dans les
territoires

Si l’engagement et le soutien des Français sont indéniables, l’inflation va peser sur leur budget dédié aux activités associatives sportives ou culturelles. C’est ce qu’expriment 69 % des sondés qui sont adhérents ou qui prévoient de le devenir en 2023. D’ailleurs, 47 % ont prévu d’y consacrer moins de 200 euros cette année. Cette moyenne cache de fortes disparités. Par exemple, si 59 % des sondés d’Aquitaine prévoient un budget de moins de 200 €, ce montant atteint plus de 500 € pour 21 % des Rhône-Alpins.
Alors que le monde associatif subit les conséquences de l’inflation ou de la baisse des subventions, il ne connaît pas la crise des vocations. Pas moins de 15 % des Français prévoient de franchir le pas de leurs structures en devenant adhérent ou bénévole cette année. Le réservoir d’engagés est particulièrement important en Ile-de-France (22 %), en Normandie (19 %) et en Bretagne (18 %).



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de Fédération Française des Motards en Colère de Loire Atlantique
Nous avons envoyé un questionnaire (il est ici) aux principaux candidats aux législatives dans le département. François De Rugy (député sortant EELV - 1ère circonscription) a répondu au questionnaire sur son site. Sa réponse est ici. Christophe Priou (député sortant UMP - 7ème (…)
En savoir plus »