dimanche, 20 août 2017|

2 visiteurs en ce moment

 

DROIT DE REPONSE - Collectif ANTI-BRUIT NANTES ERDRE

Le Collectif ANTI-BRUIT NANTES ERDRE a envoyé aux médias locaux le jeudi 29 janvier 2015 un communiqué de presse où la Fédération Française des Motards en Colère de Loire-Atlantique (FFMC 44) est attaquée et mise en cause.

La FFMC 44 demande donc aux médias locaux de diffuser ce droit de réponse.

Le communiqué de presse du Collectif ANTI-BRUIT NANTES ERDRE fait suite à l’audience qui a eu lieu le mercredi 28 janvier 2015 entre le Directeur de Cabinet de la Préfecture de Loire-Atlantique et des représentants de la FFMC 44 au sujet de la baisse de la limitation de vitesse sur 2 portions du périphérique nantais depuis juillet 2013 (Pont de Cheviré et tronçon Porte de Gesvres / Porte de la Beaujoire).
A l’issue de l’audience, la FFMC 44 a fait part aux journalistes des résultats de l’entrevue ou plutôt de l’absence de données délivrée par la Préfecture.
A nos questionnements sur les raisons invoquées auprès de la presse en juillet 2013 pour justifier de ces baisses de vitesse (diminution du bruit, diminution de l’accidentologie, réduction de la congestion automobile), la Préfecture a été dans l’incapacité de nous fournir des éléments chiffrés ou argumentés de façon très précise !

Le Collectif ANTI-BRUIT NANTES ERDRE traite la « position » de la FFMC 44 de « nombriliste ».
C’est faux, quand on sait que la FFMC 44 en particulier et l’ensemble du mouvement FFMC en général (la FFMC avec ses 84 antennes départementales, la Mutuelle des Motards, Moto Magazine, l’Association pour la Formation Des Motards, …) ont pour objectif commun l’amélioration de la sécurité routière par le biais de la formation, la prévention, l’information, le partage de la route … Et pour cela, par exemple, les antennes FFMC interviennent dans les collèges et lycées par le biais d’animations ERJ (Education Routière de la Jeunesse) ; programme qui a obtenu l’agrément de l’Education Nationale en 2010.
En 2014, la FFMC 44 a ainsi sensibilisé 2500 élèves du département au risque routier, en les faisant réfléchir à leur conduite ou à leur future conduite, pour leur sécurité et celles des autres usagers de la route …
De plus, les motards sont aussi pour la grande majorité d’entre eux des conducteurs de voitures, voire de poids-lourds pour certains, et riverains d’une route. Toutes nos démarches sont empreintes de ces différentes spécificités.

Les motards en colère prôneraient la vitesse libre des motos sur la route et inciteraient leurs utilisateurs à faire le plus de bruit possible en utilisant des systèmes d’échappement homologués ou non homologués !
Manifestement, l’auteur du communiqué de presse n’a jamais lu les publications de la FFMC.
En aucun cas, la FFMC ne prône cette façon de conduire et de se conduire. Au contraire, la FFMC met en avant une conduite responsable avec adaptation des vitesses aux conditions de circulation et météorologiques, l’usage de pots d’échappement homologués, le respect des autres usagers, …
Visiblement, l’auteur du communiqué de presse confond vitesse et bruit et a peu de connaissance sur la moto.
Il est aisé de démontrer que l’on peut rouler lentement et faire énormément de bruit. Il suffit de rouler avec un régime moteur élevé …
Le bruit n’est pas proportionnel à la cylindrée. D’ailleurs, c’est quoi une grosse cylindrée ?
Et, est-il nécessaire de préciser que les constructeurs ont fait beaucoup d’efforts ces dernières années pour réduire les nuisances sonores et la pollution des deux-roues motorisés (2RM). Les progrès dans ces domaines continuent …

La FFMC 44 tient à souligner qu’elle n’est pas responsable du comportement exubérant de quelques usagers de 2RM. Assimiler le comportement peu citoyen de quelques-uns à l’ensemble de la population motarde et à la FFMC est tout simplement calomnieux.

« Les motards semblent dénués d’une culture et sensibilisation acoustique »
Le Directeur de Cabinet nous écrivait en janvier 2014 : « L’abaissement de la vitesse autorisée de 90 à 70 km/h est de nature à entraîner une diminution locale des émissions sonores jusqu’à 2 dB » … sans préciser quelle étude ou expérimentation le démontre.
Or, une diminution de 3 dB du niveau sonore est à peine décelable à l’oreille humaine.
Toutes les mesures en acoustique ont de fait une marge reconnue de 3 dB ; donc mesurer une perte de 2 dB n’est pas fiable.
Information facilement vérifiable auprès des experts acousticiens.

Cependant, il y’a sans doute un point où la FFMC 44 et le Collectif Anti-Bruit s’accordent.
Il existe des solutions pour réduire de façon significative la pollution sonore : l’usage de murs anti-bruit et/ou le changement d’un revêtement de type bitumineux « classique » par un revêtement de chaussée acoustique. Jusqu’à 9 dB de diminution de bruit est possible avec ce type de revêtement (source : www.bruitparif.fr - Observatoire du bruit en Ile-de-France).
Rappelons que pour qu’un son paraisse deux fois moins fort, il faut l’atténuer de 10 dB (sources : www.bruitparif.fr / Certu / JP Lafont - acousticien renommé).
Ces solutions reconnues efficaces contre le bruit routier, nous les avons mises en avant lors de notre audience à la Préfecture … mais, il nous a été répondu que baisser la vitesse est moins coûteux et plus simple !

Il est toujours plus simple, voire simpliste, de considérer la vitesse comme cause principale ou unique de tous les maux routiers et sa réduction comme la panacée des solutions. Or, dans certaines circonstances de conduite tel que les 2 zones à 70 km/h du périphérique nantais, la baisse de la vitesse autorisée peut être source de danger pour les 2RM au sein d’un flux dense (réduction des distances de sécurité en dessous des règles de sécurité élémentaires, inattention des autres conducteurs vis à vis des 2RM, usage plus important des distracteurs comme le téléphone portable, …).

Et, quand on voit l’état de dégradation de la chaussée du périphérique nantais, le moment n’est-il pas venu pour que celle-ci soit entièrement refaite pour la sécurité de ses usagers et le respect de la tranquillité des riverains ?!

Si les riverains du Boulevard Flemming ont ressenti une amélioration depuis juillet 2013, ce que nous leur souhaitons, n’est-ce pas dû (et peut-être surtout) à la réfection de la chaussée de ce tronçon routier ?

Denis CHAIMBAULT - Coordinateur FFMC 44

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de Fédération Française des Motards en Colère de Loire Atlantique
Nous avons envoyé un questionnaire (il est ici) aux principaux candidats aux législatives dans le département. François De Rugy (député sortant EELV - 1ère circonscription) a répondu au questionnaire sur son site. Sa réponse est ici. Christophe Priou (député sortant UMP - 7ème circonscription) nous (...)
En savoir plus »