mardi, 20 avril 2021|
 

La politique de sécurité routière est-elle pertinente ?

La politique de sécurité routière n’est-elle que la politique du chiffre ?
Depuis qu’il existe une politique de sécurité routière en France, ses résultats sont toujours présentés par l’analyse statistique des victimes décédées ou blessées. C’est à partir de ce système que les gouvernements successifs communiquent sur l’efficacité ou le manque d’efficacité, suivant le contexte et l’actualité, des mesures dites de « sécurité routière ».

Rappel historique :
En 1972, il y avait 18 000 personnes tuées/an sur les routes françaises. En 2018, 3 259 personnes ont perdu la vie sur le réseau routier métropolitain. Donc, en quarante-deux ans, la mortalité routière a baissé de 82 % alors que le trafic n’a cessé d’augmenter (indice de circulation multiplié par 10)... on peut également l’exprimer en disant qu’aujourd’hui, les usagers de la route ont cinq fois moins de risque de mourir au cours de leurs déplacements alors qu’ils se déplacent dix fois plus.

La suite : ici



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Fédération Française des Motards en Colère de Loire Atlantique
Nous avons envoyé un questionnaire (il est ici) aux principaux candidats aux législatives dans le département. François De Rugy (député sortant EELV - 1ère circonscription) a répondu au questionnaire sur son site. Sa réponse est ici. Christophe Priou (député sortant UMP - 7ème circonscription) (...)
En savoir plus »