samedi, 10 avril 2021|
 

CT moto : nous la ferait-on à l’envers ?

Dans notre article précédent, nous expliquions le bon contact que nous avions eu avec les services de l’État, la direction générale de l’énergie et du climat (DGEC), en charge des contrôles techniques des véhicules. Quelle n’a pas été notre surprise d’apprendre qu’une semaine après, le 24 mars, une autre réunion "interministérielle" se tenait avec les opérateurs du contrôle technique, l’UTAC-OTC, la FNAA et le CNPA, au cours de laquelle a été mise sur la table l’éventualité d’une mise en place d’un CT moto au 1er janvier 2023 ? De quoi justifier encore plus la tenue de notre manifestation des 10 et 11 avril prochains contre ce contrôle technique, toujours aussi inutile !

Ne manquez pas la suite du feuilleton "la France et le contrôle technique moto". Après ce que nous avons entendu de la part des services de l’État le 17 mars, nous avons été quelque peu surpris d’apprendre qu’une semaine plus tard, les mêmes qui avaient porté le "NON" voté par l’Assemblée nationale et le Sénat français discutaient d’une possible mise en place du CT moto au 1er janvier 2023 !

La suite : ici



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Fédération Française des Motards en Colère de Loire Atlantique
Nous avons envoyé un questionnaire (il est ici) aux principaux candidats aux législatives dans le département. François De Rugy (député sortant EELV - 1ère circonscription) a répondu au questionnaire sur son site. Sa réponse est ici. Christophe Priou (député sortant UMP - 7ème circonscription) (...)
En savoir plus »